Erreurs à éviter pour vite maigrir


Divers /

Tout le monde veut perdre rapidement de la masse graisseuse de son corps. Pour ce faire, nous n’hésitons pas à adopter les régimes des plus sains aux plus insolites. Pour beaucoup, toutes les astuces sont bonnes pour parvenir au résultat escompté. Cependant, il est important de savoir qu’en matière de perte de poids, il y a certaines erreurs à éviter.

Des objectifs irréalistes

Il existe des programmes pour perdre près d’une dizaine de kilos de graisse en une semaine, comme l’explicite un article sur le site ecourt-st-quentin.fr. Mais avant de s’y lancer, il est important de ne pas avoir les yeux plus gros que le ventre. Un objectif de perte de poids doit avant tout être raisonnable et tenir dans les possibilités qu’offre votre organisme. Dans le cas contraire, vous vous exposez à des risques élevés de carences. Dans le meilleur des cas, vous êtes en proie à des frustrations pour ne pas avoir atteint vos objectifs.

Sauter des repas

Il n’est pas rare que certaines personnes, dans le souci de perdre plus rapidement du poids, sautent des repas. Certains choisissent de jeûner, d’autres préfèrent sauter le petit-déjeuner. Mais contrairement aux attentes, l’organisme se rattrape au repas suivant en faisant des réserves plus que nécessaires afin de prévenir un éventuel jeûne. En conséquence de cela, ces personnes se retrouvent malheureusement à la case départ.

Se priver de sommeil

Tout programme de minceur efficace intègre le sommeil. Selon les études scientifiques, ne pas dormir favorise l’obésité. Le manque de sommeil provoque un dérèglement hormonal qui entraine une augmentation de la sensation de la faim, une diminution de la satiété. En conséquence, il devient plus difficile de percevoir une prise de poids. Pour donc parvenir à vos fins, il est recommandé de dormir au moins 7h par nuit.

Le sommeil est d’autant plus important que le régime est associé au sport. Celui-ci consiste en un minimum de 30 minutes d’activités physiques par jour. Cela rend donc le sommeil indispensable. Il intervient alors non seulement pour la régulation hormonale, mais aussi pour accélérer la récupération après une sollicitation des muscles.