L’assurance-vie en bref


Divers /

Un des moyens privilégiés de se construire une épargne durable est de souscrire à une assurance-vie. Il s’agit, en effet, d’un contrat au travers duquel un assureur accepte, en contrepartie du paiement de primes, de verser un capital ou une rente à l’assuré ou à ses ayant-droit. Découvrez ici, l’essentiel sur l’assurance-vie.

Le fonctionnement de l’assurance-vie

À la souscription de l’assurance-vie, les fonds investis sont fructifiés durant toute la durée du contrat. Ils demeurent garantis chaque année, quel que soit l’état du marché boursier.

Ce contrat offre une grande liberté : vous pouvez verser vos primes selon vos capacités et les échéances qui vous conviennent. Vous pouvez mettez fin au contrat à n’importe quel moment. Retrouvez toutes ces caractéristiques détaillées sur https://www.assurancequotidienne.fr/.

Les types d’assurance-vie

On distingue deux types de contrats : les contrats monosupport en euros et les contrats multi supports.

Le monosupport met en jeu un investissement uniquement en fonds euros. Le placement ici est sécurisé, car le capital est versé dans des produits sans risque tels que les obligations d’entreprise, les obligations d’Etat, etc.

Quant aux contrats multisupports, les fonds sont investis dans des produits relatifs à la bourse (actions, Sicav…), sur les marchés financiers (unités de compte). Bien qu’il soit plus rémunérateur, il présente un risque plus élevé que le monosupport.

La fiscalité appliquée

Lorsque vous reprenez une partie du capital investi, le Prélèvement Forfaitaire Unique est appliqué aux intérêts perçus.

De plus, des prélèvements sociaux sont déduits chaque année des fonds euros.

Si vous bénéficiez d’une rente viagère, une partie du montant de la rente est imposé.

Les avantages

L’assurance-vie vous permet de financer les projets qui vous tiennent à cœur ou d’organiser votre retraite.

Grâce à ce contrat, vous pouvez constituer un capital à long terme avec un rendement plus élevé. La transmission du patrimoine est facilitée par la liberté de choix des bénéficiaires.

Les inconvénients

En dépit de tous les avantages dont est pourvue l’assurance-vie, son accès est limité. En réalité, les assureurs modifient les conditions du contrat pour obliger les assurés à s’en détourner.

De plus, les frais d’entrée, d’arbitrage et de gestion constituent des dépenses couteuses.

Les moyens de souscription

Pour souscrire à l’assurance-vie, vous pouvez passer par un courtier, un agent, une banque ou une association d’épargnant.

Notez que l’assureur doit vous tenir au courant des spécificités des produits qu’il vous fournit. Il doit connaître vos projets et objectifs en vue de vous proposer le produit qui vous convient le mieux.