Qu’est-ce qu’un roman policier historique ?


Divers / mardi, juin 28th, 2022

Le roman policier historique tel que nous le connaissons est une subdivision du roman policier. Il est caractérisé par des histoires basées sur des crimes et délits qui mettent en vedette le policier ou le détective. Ce dernier doit finir par résoudre l’affaire en cours. Que peut-on savoir du roman policier historique ?

Origine du roman policier historique

Pour faire simple, les origines du roman policier historique montent à l’année 1840, avec certains anciens pionniers de la littérature grecque. Au début, il est regardé comme un type de littérature peu attrayant puisque le crime était observé tel un thème vulgaire.

Les premiers romans policiers historiques publiés constituaient des textes qui appartiennent à d’autres manières narratives. Pour la période historique précise, que ça soit du Moyen Âge, du Premier Empire ou autres, cliquez pour en savoir plus.

Caractéristiques du roman policier historique

La littérature policière historique est caractérisée essentiellement par l’action de raconter des histoires criminelles. Elle s’explique par les vols, les meurtres dont la solution se trouve toujours entre les mains d’un enquêteur, d’un détective. Ce dernier joue un rôle phare dans le roman. 

Leurs histoires évoluent au fur et à mesure que des pistes font surface autour de la résolution de l’infraction. Enfin de compte, le mystère se révèle à la fin dudit roman. À l’accoutumée, cela exige la sagacité de l’enquêteur ou des talents de déduction.

L’époque historique tel notifié plus haut fait recours à une période historique précise dans son histoire. Il peut s’agir peut-être Moyen Âge, Premier Empire, etc.

Un roman policier historique met en scène des personnages tant fictifs que réels. Il n’est pas rare de faire la remarque d’une présence de personnes ayant vécu dans un roman policier historique.

Structure du roman policier historique

Tout comme la plupart des romans policiers existants, la structure d’un roman policier historique se diversifie selon les choix de l’écrivain. La grande majorité correspond à la répartition aristotélicienne classique de l’histoire comme le début, le déroulement de l’enquête et la fin.